L’UNIVERS DE 21 Mai

Nous y sommes ! Ça faisait longtemps que nous n’avions pas parlé bijoux par ici! Je suis ravie de vous présenter une bien jolie marque qui commence à cartonner sur les réseaux sociaux. Vous allez adorer le concept de cette marque qui chine les matières premières pour les transformer et faIre face aux gaspillages.

Je vous laisse en compagnie de notre créatrice de la semaine nous parler de 21 MAI …

Qui es tu ? Quel est ton parcours pro ?

Créer des bijoux est clairement une passion depuis toute petite. Mais ce n’était pas envisageable comme « projet de vie » il y a 15 ans.

J’ai créé 21 mai à un moment de ma vie où tout n’était pas tout rose. C’était il y a 7 mois sur un « coup de tête ».

Parce que j’avais besoin de quelque chose qui me tire vers le haut. J’avais un métier où il faut être assez méticuleux et précis mais qui ne me plaisait pas, dans lequel je n’étais pas du tout épanouie.

21 mai m’apporte une paix intérieure.

Un point important pour moi est le concept de 21mai.

Je chine mes matières premières pour les transformer.

Dans le monde dans lequel nous vivons, c’était important pour moi de pouvoir faire face au gaspillage, à cette sur-consommation en créant quelque chose de différent.

Je veux sensibiliser les gens à ma façon étant une grande fan de fripes, de chine. Montrer qu’une prise de conscience est possible à tous les niveaux , et même celui de la mode.

Comment as tu fait pour te faire connaître?

La magie d’ Instagram !

Grâce à des amitiés de longues dates qui étaient là avant et qui m’ont soutenue, même portée pour 21mai.

Grâce aussi à une créatrice qui me pousse vers le haut tout le temps : Ingrid de la marque Noblesse Sauvage.

Et puis il y a une question de feeling qui est très importante, primordiale quand je fais un partenariat. J’aurais beaucoup discuté avant avec la personne et elle m’aura touchée.

As tu eu des difficultés à mettre en place ton projet ?

J’ai réussi à prendre beaucoup de recul par rapport à ce projet qui est devenu un projet de vie.

On va dire que c’est toujours en cours mais que ça se fait tranquillement et sûrement.

-Es tu seule dans l’aventure ?

À la fabrication oui, mais derrière j’ai une armée de petits soldats à

côté de moi. Non je rigole.

J’ai mon cher et tendre qui m’aide énormément au niveau de l’identité visuelle, tout ce qui est logo, construction de site

internet … Il a carte blanche, il me connaît, sait ce que j’aime et ce que je veux.

Et mon papa au niveau de tout ce qui est découverte de petits trésors chinés ( passion de père en fille …)

-Où les bijoux sont fabriqués ? Quelle matière utilises tu ?

Les bijoux sont fabriqués en France, chez moi !

Au niveau matières premières je vais là où m’amènent les découvertes, les lots que je trouve et je laisse parler mon coeur au moment où il en a envie.

Je peux trouver un lot de perles à un moment et ne l’utiliser que 3 mois après.

J’aime travailler la nacre, la perle d’eau douce.

Quelque chose d’important à savoir : les quantités sont pour la plupart des modèles limités selon le nombre de pièces que j’ai pour créer une collection.

En ce qui concerne le reste, je n’utilise que du plaqué or pour accompagner les perles que j’aurai modifiées avant..

– Pourquoi ce nom 21 MAI ?

21 mai est une date qui est beaucoup revenue dans ma vie. Mais c’est aussi la date de mon mariage, et de la rencontre avec mon chéri. Bientôt 13 ans de vie commune…

C’était aussi une évidence, de rendre hommage à l’amour.

-As tu une anecdote rigolote à nous raconter?

Petite anecdote « touchante » plutôt que rigolote.

Mon papa adore me dénicher des petites merveilles.

Il m’a d’ailleurs déniché un lot de petites médailles : des madones bénies qui étaient vendues par une commerçante à la retraite qui revendait son stock aux saintes marie de la mer.

J’ai décidé de l’associer à une autre médaille en nacre que je personnalise. C’est le modèle MADDIE.

L’histoire des Madones a touché pas mal de personnes, pour son symbole, comme elle m’avait touché quand mon papa me les a ramenées. Et c’est ça que j’aime. Transmettre une émotion à travers certains bijoux.

Là nous avons une autre idée, pour cet été plutôt, mais j’ai tellement hâte .

-As tu des conseils à donner à des jeunes créatrices qui veulent se lancer ?

De ne pas avoir peur de se lancer, de suivre leur cœur.

-Comment vois tu l’avenir de ta marque ?

On ne sait jamais vraiment ce que nous réserve l’avenir, mais je crois au destin.

J’espère pouvoir continuer à me développer en ayant donc mon propre site internet par exemple et bien sûr en vivre pleinement.

L’essentiel pour moi est d’aimer ce que je fais.

Merci infiniment à 21 MAI pour cet entretien, vous pouvez la contacter pour toute création sur Instagram @atelier21mai

À très vite!

Emma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :